Chargement...

José Fallot

Bassiste
Accueil / Les Artistes / José Fallot

Biographie


 

Enfant de la balle et de la basse, débarqué en 1955 dans les feuilles de choux à grandes oreilles au son tellement craquant des planches… Ses grands parents paternels ont vécu et travaillé au Théâtre de la Gaîté Lyrique à Paris, son grand-père maternel pratiquait le cornet à pistons, ses père et mère jouaient du piano, l'un autodidacte et amateur de jazz, l'autre de formation classique. Partant de là, José Fallot ne pouvait ignorer le puissant oracle d'un roman familial ciselé par la musique.

A l'orée des années soixante-dix, attiré par les lancinants et pas si simples accords du british blues ambiant, il ose commander une guitare au Père-Noël des saltimbanques, qui ne la lui refuse pas, puisqu'il est sage à l'école et se tient correctement à table… Quelques cours plus tard, c'est l'expérience d'un premier groupe dédié aux Beatles et aux Stones, ce qui dénote un sens aigu du compromis historique. Puis voient le jour de discrètes et courageuses, voire téméraires compositions personnelles. Mais d'ores-et-déjà à la basse, cela eu égard à la densité du Bassin Parisien en six-cordistes diversement audibles, mais fiers et forts de l'être.

Curieux d'approfondir son goût pour les quelques licks façon walkin'bass de Paul Mc Cartney, il s'intéresse au jazz et s'inscrit au cours de l'organiste Yvon Gardette et du guitariste Pierre Urban. Puis José tourne avec le premier en été 1975 en Suisse, Allemagne, Belgique et France. L'armée française le conscrit alors dans l'orchestre de bal et la fanfare du régiment, ce qui est plus excitant que le PM ou la balayette. 

A l'issue de cette expérience, José suit des cours d'harmonie sur la basse avec Sylvain Pereisse puis, à l'issue d'un concert de Tania Maria avec Marc Bertaux à la basse, il prend la décision, irrévoquée depuis, de se consacrer au jazz. S'ensuivent duos galères et groupes problématiques, creusets innombrables de ce que l'on nomme le métier, précis de survie dans le monde de la musique, avec entre autres David Pouradier-Duteil, mais aussi beaucoup, mais alors vraiment beaucoup, de guitaristes..! Cependant, Fallot se voit avec fierté en première partie du duo star de l'époque, « Boell & Roubach », puis déjà c'est 1983 et la première expérience de Big Band avec Jean Luc Vignaud.
Enragé du jazz, de moins en moins pop et de plus en plus désireux de s'ouvrir un espace musical profond, il s'inscrit au cours d'arrangement d'Yvan Jullien, puis rejoint le Big Band d'élèves de Laurent Cugny au CIM et s'intéresse en profondeur, avec Georges Demeilliez, au solfège et à l'Histoire de la Musique. Deux « master class », pour approfondir la main droite et le travail des gammes, avec 2 virtuoses : Dominique Di Piazza et Jeff Andrews. 

A partir de 1987, il fait ses premiers clubs parisiens, tourne en France, et jusqu'en Corse… !

Il passe à la basse 5 cordes, puis 6 cordes, frettée et fretless. Les tournées et festivals s'enchaînent, notamment en compagnie de la chanteuse Carole Sergent, avec qui il enregistre 3 albums dans son style chanson jazz et bossa. Il tourne et enregistre 3 autres disques avec le gospel band d'Our Father. Puis José fonde et dirige le groupe Séquence et le Jazz'us Big Band. Il devient musicien/acteur avec Nicolas Frize et dans la troupe d'Oscar Castro avec Pierre Richard. Puis il produit 3 spectacles, joués à Paris et en région : Un siècle de Jazz, Musiques du soleil, et Tribute to Duke Ellington. En 2000 et jusqu'en 2003, il devient bassiste du cirque Gruss, avec lequel il se produit extensivement dans toute l'Europe.

Dès lors, il se consacre à une activité complémentaire de programmateur et coproduit les Lundis Jazz avec Jean Daniel Laval au Théâtre Montansier à Versailles. Cela lui permet d'acquérir beaucoup de recul sur la pratique musicale et de faire de très nombreuses et passionnantes rencontres avec des musiciens et des publics qui lui apportent beaucoup. Il crée alors 3 spectacles autour du Jazz et des Musiques de Films (2 DVD sur le label Etagèreprod). Puis il acquiert une contrebasse pour répondre à la vague du jazz manouche mais se rend compte que le public parle pendant les chorus de contrebasse… Non, décidemment, Fallot préfère la basse électrique… 

De 2005 à 2007, il tient le rôle de programmateur multi fonctions au Versailles Jazz Festival (interview dans Jazz Hot). Il commence à accompagner régulièrement le pianiste et compositeur argentin Santos Chillemi (tournées, Nuits du Sud, Rencontres Brel, Petit Journal Montparnasse etc…) avec lequel il enregistre 1 DVD live en 2008. Il donne parallèlement une série de concerts en Angleterre avec le trompettiste Bob Tinker. Très proche de Bernard Ivain, qui fut le manager du pianiste, il s'intéresse très sérieusement à la musique de Michel Petrucciani.

En 2009 José Fallot enregistre son premier album en leader, Another Romantic, fait de compositions et de reprises de grands compositeurs, dont Petrucciani, pour délivrer un jazz très immédiat, à consonances latines salué par la critique (Bassiste Magazine, Jazz Hot). En 2010 il joue en duo avec le bassiste douze-cordiste et compositeur Yves Carbonne et poursuit ses autres projets, dont Jazz et Cinéma à travers l'Europe. 

2011 voit José Fallot devenir programmateur associé aux soirées de la Royale Jazz Factory, une nouvelle et belle salle versaillaise. Parallèlement, il tourne extensivement avec la formule de l'album Another Romantic et participe à de nombreux festivals, Avant de publier le DVD live du projet, qui constitue sa dernière sortie à ce jour.

rencontres sur scènes avec : 
Christiane Legrand, Carole Sergent, Sylvia Howard, Martha Galaraga, Sophie Darly, Véronique Lortal, ... Marie- Françoise Maumy, Daniel Colin, Jean-Claude Laudat, ... Patrick Bebey, Ronnie Lynn Patterson, Franck Avitabile, Emmanuel Duprey, Olivier Léger, François Despres, Renaud Palisseaux, Jerry Leonide, Vivian Rod, Christophe Violland ... Jean Loup Longnon, Georges Beckerich, Bob Tinker, Gilles Relisieux, Raymond Fonsèque, ... Géraldine Laurent, Thierry Faruggia, Pierre Olivier Govin, Céline Bonacina, Ricky Ford, Baptiste Herbin, Pierre Mimran, Gilles Miton, Tullia Morand, Séverine Eouzan, Christian Morin, Claude Tissendier, ... Gilbert Leroux, David Pouradier Duteil, Etienne Brachet, Didier Roulin, François Dunesme, Yves Eouzan, Arnold Moueza, Xavier Mertian, Bruno Grare, Pierre Antoire Gillard, ... Mike Stern, Yves Carbonne, Marie Ange Martin, Frédéric Sylvestre, Romain Brizemur, Sylvestre Planchais, Gilles Réa, Yves BrouquiJean Yves Dubanton, Luc Deroy ...... 

rencontres à venir : 
Carlos "Kutimba" Esposito, Alexis Tcholakian, Philippe Petrucciani, Alain Chapelain, David Garcia, Eouzgang ....

Retour en images

José Fallot