Chargement...

Alex Tassel

Trompettiste
Accueil / Les Artistes / Alex Tassel

Crédit photo : © Renand Baur

Biographie


Né en 1975, Alex Tassel passe son enfance en Bretagne. Il y étudie le piano et ce n’est qu’à dix-huit ans qu’il commence à jouer de la trompette au contact de son cousin Eric le Lann. Il étudie alors pendant deux ans au Conservatoire de Rouen.

En 1996, il s’installe à Paris et co-fonde les “Nuits Blanches” au Petit Opportun où il monte son premier quintet en compagnie de Baptiste Trotignon, Olivier Temime, Vincent Artaud et François Ricard.

En 2000, il crée le Paris Jazz Quintet avec Guillaume Naturel et enregistre l’album “Introducing” avec Franck Avitabile, Gildas Scouarnec et André Ceccarelli. Cette même année, il débute une tournée avec DJ Cam.

En 2001, il intègre le groupe de Laurent de Wilde “Time 4 Change” pour une longue tournée et enregistre l’album de Dj Cam «Soulshine» récompensé aux UK Hip Hop Awards comme meilleure production européenne “Nu Soul” de l’année 2002.

L’année suivante, lancés par le succès de leur premier album commun “Fillet of soul”, Alex Tassel et Guillaume Naturel enregistrent sous le nom de “Tassel & Naturel” une série d’albums entre 2004 et 2008. On retrouve sur ces albums de nombreux invités dont le bassiste Marcus Miller, le rappeur Guru, Dj Cam, la chanteuse américaine Song ou encore Manu Katché, avec qui Alex a donné plus de cent concerts depuis 2004.

En 2006, Alex Tassel enregistre un duo de ballades “Nostomania” avec le guitariste Christian Brun et l’album “Bouchabouches” de Stéphane Huchard.

Amoureux des mélanges de styles et des rencontres, il est présent sur de nombreux albums d’artistes aux influences multiples de Sanseverino à Disiz La Peste ou encore Dj Cam ou Diego Imbert ainsi qu’un grand nombre de compilations en France et à l’étranger.

Son premier album en tant que leader “Movements” sort en 2008 chez Naïve. On y entend certaines influences majeures, le Miles Davis des années 70 ou les Headhunters de Herbie Hancock. Ses compagnons de longue date sont à ses côtés: Laurent de Wilde, Eric Legnini, Manu Katché, Julien Charlet, Daniel Romeo, Dj Grazzhoppa, Robin Notte et l’harmoniciste Yvonnik Prené.

Un double album «Heads or Tails» sort en 2010. Il révèle deux versants complémentaires de son travail dans la continuité de “Movements”. Tout en gardant son groupe habituel (Laurent de Wilde, Daniel Romeo et Julien Charlet), il invite plusieurs saxophonistes : Rick Margitza, Jacques Schwarz-Bart, Olivier Temime et Guillaume Naturel.

En 2011, Alex Tassel, lauréat des Talents Jazz Adami est présent avec son quintet sur les grandes scènes nationales et internationales.

Au cours de l’année 2012, il s’attèle à l’écriture d’un hymne à la mer pour quintet jazz et orchestre symphonique. “the first element: the sea” enregistré avec l’Orchestre National de Mexico et l’arrangeur anglais Guy Barker. L’album sort chez Naive en mars 2012 au profit de l’ONG Man&Nature.

La même année, il se consacre à l’élaboration d’un «écosystème» innovant à la fois club de jazz et studio d’enregistrement permettant aux artistes de profiter d’un lieu unique de résidence au coeur du Golfe du Morbihan. Un outil exceptionnel de création et de communication donnant l’opportunité aux musiciens de produire leurs albums dans des conditions idéales.

Alex Tassel, artiste et producteur, publie cette année deux nouveaux albums sur le label Moods Recordings. Le 27 avril 2015, “Serenity” un premier volet acoustique. Puis à l’automne, le second opus “Brotherhood”, un projet électrique aux multiples influences, synthèse de ses diverses expériences.